Invite your contacts to sfc sexualfreedomclub dating site adult couple echangiste English french
Home Members En ligne Search Groups My Friends My Contacts
Videos Music Blogs Forums Clubs libertins Events Classifieds
Blogs - claudereporter's blog / Inclassable - Posts
5 November, 20165 November, 2016 0 comments Inclassable Inclassable

En reprenant l'ensemble du site pour réaliser la page « Les belles images du temps jadis », je m'aperçois que j'ai quelque peu délaissé un des projets initiaux de ce blog, décrire une trajectoire qui aboutit au choix d'une vie libertine. Sous la catégorie « continuité », je tentais de raconter comment, petit à petit, j'ai aboutit à ce choix de vie. A l'occasion de la création d'une page « continuité », je vais tenter de reprendre le cours des évènements.

Pour information « Continuité » est un hommage à John Brunner qui dans « Tous à Zanzibar » (Ed. Laffont) posait les prémisses, dans un livre, de l'écriture hypertexte.

Au milieu des années 70, j'ai l'occasion de faire de fréquents séjours à Copenhague, et plus particulièrement au bout du quartier d'Istegade, le quartier chaud de la capitale danoise où fleurissaient les sex-shops encore inconnues en France.

Il y aurait beaucoup à raconter sur ces séjours, mais restons en à l'occasion où j'ai eu pour le première fois l'occasion d'assister à un « Live show ».

C'est un rabatteur, sur cette avenue du sexe, qui m'a invité à assister à ce spectacle pour un prix qui était compatible à mes revenus d'étudiants.

Curieux par nature des infrastructures des villes, je l'ai suivi, dans une petite rue adjacente, dans un immeuble tout à fait banal. A l'étage, un appartement quasiment désert, sinon un salon avec un matelas par terre couvert d'un drap blanc et quelques chaises dignes de l'université française (c'est-à-dire tout à fait inconfortables !).

Une attente assez longue, le temps qu'une petite dizaine d'hommes occupent progressivement les lieux.

Au bout d'un moment, un couple entre dans la pièce, nus, ni beau, ni laid. Juste petite note, la jeune femme avait les cheveux blonds et longs.

Préliminaires, fellation, 69, un petit panorama des positions du Kama-Sutra. Ni génial, ni vraiment sordide.

N'étant plus puceau depuis un certain temps, je savais à quoi j'avais à faire. Mais je n'avais jusqu'à ce moment était acteur et jamais spectateur (j'avais écrit « spectacteur »).

Il me reste quelques impressions uniques de cette première expérience de « voyeur ».

D'abord, l'ambiance du groupe, lourde, épaisse, haletante, je suppose que quelques assistants auraient été prêts à sortir leur sexe pour se masturber.

Et mes sentiments, une certaine chaleur corporelle, une certaine fascination même si le spectacle n'avait rien de transcendant, le sentiment que « voir » pouvait permettre autant de sensations que de participer, des mouvements compulsifs des cuisses pour m'écraser le sexe bandé. Finalement, j'aime bien le mot de « spectacteur ».

Aujourd'hui, en club ou en soirée privée, je partage ces rôles d'acteur et de spectacteur. Et j'y trouve autant de plaisirs.

Pour conclure, ce live-show, je suis remonté le long d'Istegade, jusqu'à ce que je trouve une prostituée à mon goût. Je n'avais pas encore découvert les clubs échangistes.

J'ai eu du mal à trouver une image pour illustrer ce post. Celle-ci est la première trouvée qui pouvait faire l'affaire (encore que le décor est encore trop élaboré).

 

4 November, 20164 November, 2016 0 comments Inclassable Inclassable

La généralisation de la communication sur les « outils de réseaux sociaux » tend à fusionner les échanges « asynchrones » (prise du temps de la réflexion, prise de distance...) avec les échanges « synchrones » (instantanés).

Si l'on s'en tient à la composante sexuelle des échanges libertins, il est logique de voir, dans cette recherche permanente du maximum de synchrone, la recherche de la satisfaction de plaisirs immédiats - tendance renforcée, sur les « outils de réseaux sociaux » par la présence de personnes qui n'ont souvent rien à voir avec le libertinage comme« style de vie » (touristes sexuels, maniaques,...).

Mais le libertinage ne saurait se réduire à cette seule composante sexuelle. La notion même de « style de vie » (le « lifestyle » anglo-saxon) élargit la fonction des réseaux sociaux libertins à d'autres échanges qui eux ne peuvent se contenter de cette immédiateté. D'où l'intérêt de se poser de temps en temps tout en utilisant les outils numériques que sont les sites Internet ou les blogs.

Dans le même temps, force est de constater (et c'est sans doute la grande force du numérique), que ce qui renvoyait, il n'y a pas si longtemps, à des échanges virtuels, tend de plus en plus, sous la pression des « libertins actifs » à se concrétiser dans des rencontres réelles.

Le « style de vie libertin » est-il, enfin, entrain de devenir un réalité ?

En amorce de ce débat, je livre ce commentaire trouvé sur Wikipédia à votre réflexion :
« Libertinage agissant du XXe siècle
Se posant sur une référence plus ou moins explicite aux intellectuels et écrivains du libertinage philosophique, en particulier sur les auteurs les plus "érotiques" (Sade, Laclos), les pratiques libertines contemporaines (clubs libertins, échangisme, mélangisme) s'appuient sur le matérialisme rationaliste pour contester et remettre en question, de fait, les principes jugés puritains des sociétés occidentales.
Même si ces pratiques dites libertines se sont démocratisées - et que leur aspect militant tend à s'effacer - la dimension de "libre-pensée" est aujourd'hui reprise par diverses publications libertines telles que des magazines en ligne ou autres.

Source : Wikipedia - Article Libertin

Cet aspect des choses est souvent négligé, à tort, par les penseurs de la société contemporaine et diverses études en sciences sociales tendent à montrer aujourd'hui le lien entre les pensées philosophiques libertines (XVII-XIXèmes siècles) et les pratiques sexuelles et érotiques actuelles »

 

3 November, 20163 November, 2016 0 comments Inclassable Inclassable

La création d'un groupe sur un réseau social bien connu (dont je tairai le nom) consacré au coachsurfing « libertin », m'incite à publier les dix règles qui président au couchsurfing « traditionnel ».

L'idée d'un réseau accueillant les personnes ayant choisis le style de vie libertin m'est particulièrement chère. En effet, les réseaux similaires, dans le monde homosexuelle, existent, et ils seraient juste que ceux qui pratiquent une sexualité différente, basée pour le coup sur l'échange et la
convivialité, puissent en profiter également.

Mais si le monde gay a su se constituer en « communauté », nous en sommes encore loin dans le monde « libertin ». « TTBM et queutards », « touristes sexuels », « faux libertins » sont suffisamment nombreux pour que l'on s'interroge sur les règles (une perspective libertaire n'interdit pas de protéger les gens physiquement et moralement) qu'il faudrait ajouter à ces dix principes pour les adapter au mieux à notre mode de vie.

La discussion est ouverte dans le groupe. Faisons confiance à l'intelligence collective des internautes libertins et libertines pour arriver à un consensus sur la manière de pratiquer le « couchsurfing » libertin.

 

 

 

 

(NDLR) Une petite page d'autopromotion. La rédaction pratique le couchsurfing libertin. Renseignements en MP.

Lignes directrices communautaires

Pour être un membre de CouchSurfing, vous devez accepter de suivre ces simples directives, pour aider à faire de cette communauté le meilleur endroit pour tous:

 

 

Sachez respecter les autres

CouchSurfing est un lieu de rencontre pour des gens de différentes cultures, modes de vie et des idéaux. En rejoignant cette communauté, vous vous engagez à communiquer avec respect et considération, même si vous rencontrez quelqu'un avec qui vous n'êtes pas nécessairement d'accord .
Ne prendre que des décisions éclairéesLe réseau de confiance est auto-modéré. Toujours s'assurer de sa propre sécurité en lisant attentivement les profils, et aider les autres prendre les bonnes décisions en laissant les références après avoir accueilli ou été accueilli.

Ne pas spammer

Nous apprécions l'interaction humaine. Mais, s'il vous plaît, ne faites pas de copier/coller de messages de rechercher de couchage, n'effectuez pas d'envois groupés, ne créez pas de listes d'événements. N'utilisez pas ce réseaui pour promouvoir une entreprise ou un produit.

Ne pas aller chercher un COUP

Nos membres se joignent CouchSurfing se faire des amis.

Restez gratuit.

Cette communauté offre l'hospitalité gracieuse. Demander de l'argent ou de travail en échange de votre hospitalité n'est pas autorisé.

Ne laissez personne de moins de 18 ans utiliser le site Web

Beaucoup des hôtes ou des voyageurs ont une famille,quelque fois avec des enfants. Respectez les. Seuls les adultes peuvent créer des profils et de choisir à qui répondre.

Ne pas créer plus d'un profil

Le profil que vous créé est le seule que vous pouvez avoir. Le réseau de confiance a besoin de tous pour être fidèles à sa réputation. Les profils ne peuvent concerner que des personnes réelles, s'il vous plaît pas, les profils profils plaisanterie animaux de compagnie, etc

Le couchsurfing est un privilège, pas un droit

En tant que voyageur, reconnaissez que quand vous demandez de séjourner chez quelqu'un, on n'est jamais obligé d'accepter votre demande. Vous ne serez peut-être pas en mesure de trouver un canapé dans chaque ville.
En tant qu'hôte, ne vous sentez jamais obligé d'accepter une demande, mais faites un effort pour répondre aux internautes, même si vous ne pouvez pas les accueillir.

A vos commentaires
Si vous êtes intéressé, si vous n'êtes pas un ou une « touriste sexuel », vous pouvez demander une invitation à participer à la discussion par un message privée.

 

2 November, 20162 November, 2016 0 comments Inclassable Inclassable

A défaut d'avoir pu pratiquer le Queen's English avec les hommes d'affaires britanniques dans un de leurs clubs... je passe, par à hasard, à des découvertes plus précises.

Langue mondiale , Beatles et Rolling Stones obligent, toute la jeunesse européenne converge vers la banlieue londonienne pour perfectionner son anglais. Si donc, les contacts avec les petites anglaises sont bien limités (timidité naturelle du jeune âge), c'est une petite (pas si petite que cela) allemande qui littéralement me lève.

Je dois vraiment faire vieux, ou elle est myope, ou elle aime les petits jeunes. Je crois quand même à la première raison, elle n'a jamais a que deux ou trois ans de plus que moi et je dois faire l'affaire.

 

 

Bighton dans les années 60

Travaux d'approche d'adolescents qui ne savent pas trop comment si prendre d'autant que la conversation est limitée à nos compétences dans la langue de Shakespeare (qui pour ma part, ne sont pas au top). Travaux d'approche d'adolescents, longues promenades dans la ville de Brigthon, sur la plage... je n'ai pas souvenir que nous nous soyons jamais baigné ensemble.Éloignés de la foule sur la plage, dans un coin perdu d'un parc, dans les petites rues désertes des marges de la cité balnéaire, j'apprends qu'un téton, sous un doigt glissé dans un soutien-gorge, est érectile, je découvre que plus on monte, du genou à la cuisse, plus la peau est douve, qu'il n'est pas interdit (et même qu'il est excitant) de glisser un doigt, puis deux, sous l'élastique de la culotte d'une fille, qu'une fente est souple, douce, chaude, et peu devenir humide... et que cette humidité à un goût et un odeur bien plaisante. Qu'a-t-elle appris, elle ?


Ma petite allemande est sur la bonne pente... je ne suis pas sur que mes compatriotes, au même âge, en soient encore au même stade (j'aurais l'occasion de le vérifier). Mais la contraception n'est pas encore là... et pas question d'aller plus loin. J'ai appris un nouveau mot : « petting » : « Passionate kissing, caressing, hugging, and general body touching with the hands, which (may or) may not lead to sex ».

 

Ma pratique de l'anglais n'est pas géniale, mais je le parle facilement (grâce aux périphrases), je n'ai pas fait de progrès en allemand... mais je ne m'étais jamais trouvé aussi prés du corps d'une femme.

 

Et la coexistence franco-allemande d'après-guerre - cela fait particulièrement sens pour moi (Merci Adenauer, merci De Gaulle) - porte ses fruits.

 

 

Description
claudereporter
Posts: 4
Comments: 0
J'aime le sexe vintage, la lingerie et les jouets
Categories
Tags


LIVESHOW SEXE EN DIRECT